Terres de F'len, pays d'Im

Un monde à peine exploré n'attend que votre imagination pour exister...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les 7 Portes De Lamalgan

Aller en bas 
AuteurMessage
Ramzteïn El Dragon
Forçat
Ramzteïn El Dragon

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 25
Lieu : Im - Isère
Alignement : Neutre strict
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Les 7 Portes De Lamalgan   Sam 12 Jan - 15:30

Le temps était nuageux, la pluie allait bientôt tomber, une vraie averse s'annonçait, les éclairs commençaient à flasher, aveuglant les 3 personnes présentes dans la clairière, le tonnerre assourdissant faisait vibrer les tympans de quiconque ne se bouchait pas les oreilles.
Le jeune satyre, la bave à la bouche, s'approchait du jeune faune innocent, ce dernier essayant de fuir malgré sa titanisation, begayant, appeuré par la souffrance qu'allait lui faire procurer le jeune satyre, avide de sexe.
Ramzteïn, de son côté, cassa une branche de l'arbre gargantuesque, s'apprêtant à frapper cette grosse brute de satyre sans morale, non sans peur, car les satyres sont réputés pour leur savoir-faire en attaque et en défense.
Les éclairs éclairaient la clairière comme en plein jour, la pluie flagellait la peau du jeune homme qui se tenait pret, le tonnerre cachant le moindre bruit que faisait les trois personnes, touchant la cîmes des arbres, les brûlant.
Le satyre passa à côté de Ramzteïn, qui se décida enfin à le frapper pour protéger le jolie faune.
Comble de malchance, cela ne fit qu'un petit bruit caché par le tonnerre, la branche céda sous la force de la tête du satyre, qui, se sentant comme trahit, détourna son regard du faune pour essayer d'apercevoir son attaquant, qui n'était autre que Ramzteïn, l'homme qu'il avait autorisé à survivre et à le suivre.Prit par une rage folle, le satyre prit une hache accroché derrière son dos et la brandit en l'air afin de tuer le jeune homme, qui par chance réussit à esquiver.La hache, qui était d'une puissance incommensurable, trancha la moitié de l'arbre, surprenant Ramzteïn qui se dépêcha de courrir pour secourir le faune, titanisé par la peur, couché au milieu de la clairière, révélé par les éclairs.
Le satyre couru droit sur Ramzteïn avant que ce dernier ne pu atteindre le faune, le plaquant et le menaçant de sa hache destructrice:


"Bouge et t'es mort !"

Ramzteïn ne réflechit même pas, il colla un énorme coup de poing grâce à ses knuckles dans la mâchoire du satyre qui, rongé par la douleur, cria d'un long hurlement qui transperça le bruit du tonnerre.
Pendant ce temps, Ramzteïn eut le temps de courir vers le faune, de le porter sur son dos et de courrir à travers la forêt, cherchant un refuge, pour elle et pour lui, fatigué de ce combat qui l'épuisa physiquement et moralement.
Après avoir couru une bonne dizaine de minutes, sans pause, Ramzteïn trouva au loin une énorme ruine, ressemblant comme à une ancienne civilisation, ce qui le facina à un point qu'il en aurait oublié le faune sur son dos qui pleurait à chaude larmes.
Il couru alors vers les ruines, entrant dans ce qui pourrait ressembler à une porte en granit, mais qui n'en restait plus que poussière.
A l'interieur de cette ruine, une énorme salle sombre, dont d'êtrange portes aux couleurs aussi sombre que la salle étaient aux quatres coins de la salle, il y en avait 7 en tout, le jeune homme avait compté pendant qu'il déposait le jeune faune.
Après avoir repéré les lieux, Ramzteïn marcha en direction du faune pour s'asseoir à côté d'elle, lui demandant si elle allait bien, si elle n'était pas blessée.
Le jolie faune l'embrassa, un long baisé qui rappela à Ramzteïn qu'il n'en avait pas eu beaucoup lors de sa vie, un si long et bon baisé qu'il n'aurait jamais voulu qu'il se finisse.
Le jeune faune s'arrêta, rougissant puis regardant la salle, Ramzteïn aurait bien voulu lui rendre ce baisé mais il n'en fit rien, c'était un faune et lui un homme.
Après un long silence glaçant, le jeune faune commença à parler:


"Je..Je me présente...Je suis Salia Aaliako, je suis la seconde fille du chef du village des faunes, et...vous ?"

Ramzteïn était tellement fasciné par sa beauté qu'il n'écoutait qu'à moitié, si bien qu'il mit une minute à répondre quand il comprit que c'était à lui de répondre:

"Hummm...Je suis Ramzteïn El Dragon, je suis juste un homme qui passait par là..."

Le jeune faune semblait elle aussi fasciné par la voix virile de Ramzteïn, ce dernier en était tellement géné qu'il détourna son regard, se demandant où il pouvait bien être:

"Nous sommes dans le Temple des 7 Portes de Lamalgan, c'est une vieille légende qui dit qu'un monstre à trois tête régnerait dans ce temple, et que tout les 1000ans, il ravagerait la planète, en 1000 jours.
Pour tout vous dire, je n'y ai jamais cru, et ces 7 portes que vous voyez là-bas, serait, d'après la légende, des lieux d'épreuve.
Tous ce qu'on saît, c'est qu'il faut faire la première porte pour ouvrir la seconde, et ainsi de suite jusqu'à la septième où selon la légende le monstre se reposerait, attendant son réveille."


Ramzteïn était fasciné par toute ces légendes, il aurait tant voulu essayer ces épreuves, ne serait-ce que pour voir le monstre à trois tête, qui doit sans doute être Cerbère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramzteïn El Dragon
Forçat
Ramzteïn El Dragon

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 25
Lieu : Im - Isère
Alignement : Neutre strict
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Les 7 Portes De Lamalgan   Sam 12 Jan - 18:51

La pluie qui déferlait formait comme une épaisse fumée blanche, le bruit du tonnerre obligeait les personnes à parler plus fort, le flash des éclairs aveuglait les personnes.
A l'abri, Salia et Ramzteïn se regardèrent, les yeux dans les yeux, la chaleur étouffante et êtrange des lieux les obligeant a avoir le souffle haletant.
Ramzteïn avait du mal à parler, mais son obstination emboîta le pas:


"Tu penses à ce que je pense ?"

Silia ne pouvait s'empêcher de rougir, regardant ça et là pour éviter le regard de Ramzteïn, puis après quelques minutes de réflexion, elle lui sussura à l'oreille d'une voix suave:


"Oui..."

"Cool, alors allez faut se dépêcher !"


Le faune sembla surpris, rougissant encore plus, puis Ramzteïn le prit par le bras, fonçant alors vers la première porte où était inscrit un mot que Ramzteïn ne comprenait pas: Fallen Bishop Hibram.
Ne songeant qu'à l'épreuve, Ramzteïn emporta le faune qui sembla appeurer par la porte, begayant que ce n'était pas une chose qu'il fallait faire.
Après avoir passer le seuil de la porte, Ramzteïn pu contempler l'interieur de la salle, qui était d'une beauté incomparable.
Les murs étaient d'un noir absorbant, le sol d'un blanc éclatant, les piliers retenant le plafond couleur pâle étaient gris comme les nuages, mais êtrangement il y régnait un sentiment de défaite.
Puis un petit bruit se fit entendre, un grognement perfide puis des pas claudiquant.Silia se cacha derrière Ramzteïn, tel le prince protégeant la princesse.Tout ce que pouvait affirmer Ramzteïn, c'est que la 3ème personne qui se trouvait ici n'était pas humain.
L'ombre qui cachait la 3ème personne recula, ou ce dernier s'avança, mais ce qui se dressait devant les deux personnes était ahurissant.
Ce qui marchait en leur direction était bel et bien un homme, à la vue de ses habits cela pourrait même être un paysan, mais d'êtranges créatures étaient raccroché à l'homme, battant des bras, claquant les machoires, tel des centaines de fantôme raccroché à un cadavre, vous eussiez dit d'un homme vide d'âme.
Le cadavre leva une main, puis la tête, pour enfin dire:


"...Je suis Hibram le serf, père de Gaïa, ou du moins j'en suis le corps, vous avez droit à une question..."


Ramzteïn et Silia se regardèrent, surpris du "monstre" qui semblait moins monstrueux qu'il n'en avait l'air.
Silia ne voulait pas parler, alors Ramzteïn s'avança, puis répondit:


"Bien...Alors...Quels sont les fantômes qui sont raccrochés à vous ?"

Le cadavre sourit, puis d'un signe de main les présenta tous les 5, puis rétorqua d'une voix grave:

"Ce sont mes pires intentions, je vous les présentes: Mort, Viol, Vol, Peine et Malheur.Maintenant, adieu !"

Ramzteïn ne comprenait pas ce qu'il voulait dire, le cadavre commença à disparaître, emporté par un mysterieux vent qui venait d'on ne saît où, puis un cri épouvantable qui fit crispé Silia se fit entendre, plongeant la salle dans un silence de mort.
Puis, à travers un miroir que Ramzteïn et Silia n'avaient pas vu, il virent Hibram, exactement à la place où ils étaient, mais pourtant il n'y avait personne, pour Ramzteïn il était devenu invisible:

"Vol !"

Ramzteïn sentit ses poches être fouillé, puis avant même qu'il n'ai pu remarquer, son knuckle avait disparu.
Il devint alors dans une rage folle, regardant de toutes part pour voir où pouvait être Hibram, il se mit à regarder alors le miroir minutieusement, c'est là qu'il vit le cadavre embullant foncer, et d'une voix grossière il cria:


"Malheur !"

Aussitôt, Ramzteïn se sentit malheureux, voulant sa mort, mais Silia qui n'avait pas été atteint lui fit recouvrer ses esprits, elle caressa alors la joue de Ramzteïn, sa main était aussi douce que le sable chaud du désert, reposant, puis bien décidé à en finir avec ce trouble-fête, Ramzteïn fit un petit sourire à Silia, confiant:

"Viol !"

Ramzteïn eut un haut le coeur, ce dernier battant aussi fort qu'un marteau frappe un clou, il devait réagir au plus vite pour éviter qu'Hibram n'enlève Silia et ne la viole, il ne lui pardonnerais jamais.
D'un geste sec, il prit Silia par le bras et la tira vers lui, la protégeant des griffes du cadavre, ce dernier apparut alors à l'endroit précis où était le faune, Ramzteïn avait à peine une seconde pour riposter, il brandit son poing et le lança droit sur la figure de Hibram, qui par un génant bruti de désossement, tomba par terre, la tête giclant de sang, et dans sa main droite, le knuckle de Ramzteïn, enfilé.
Il lui prit l'arme avant d'entendre un bruit de temblement de terre, il se retourna pour voir qu'une porte s'ouvrit, dont l'inscription au haut de la porte était: Ami.


[Suite plus tard]
[Bestiaire Edité]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramzteïn El Dragon
Forçat
Ramzteïn El Dragon

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 25
Lieu : Im - Isère
Alignement : Neutre strict
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Les 7 Portes De Lamalgan   Dim 13 Jan - 14:02

Les deux personnes ouvrirent la porte.
Devant eux se trouvait un gigantesque escalier longeant un gouffre sans fond, les murs étaient d'un gris poisseux et sale.
Une douce mélodie se fit entendre, perçant le calme froid du gouffre, puis un petit rire rythmé.
Quelque chose apparut, une masse informe, au dessus du gouffre.
Un croassement grave fit augmenter la tension, puis la masse informe s'avança, survolant le vide.
Ramzteïn pu percevoir un corbeau sur l'épaule de ce qui semblait être un homme:


"El Dragon ?"

Ramzteïn fit des yeux ronds comme une bille, comment cette personne pouvait le connaître ?Silia sembla elle aussi un peu surprise, mais elle sussura à l'oreille de Ramzteïn des mots incompréhensible.

"Oui...Comment connaissez-vous mon nom ?"

"Haha, ça alors !Tu ne te souviens pas de moi ?"

"Euh...non..."

"J'en étais sûr, regarde ton ombre..."

Ramzteïn baissa les yeux, cherchant son ombre du regard, mais elle avait disparu !Silia s'angoissa, gémissant et tenant le manteau de Ramzteïn, ce dernier se demandant comment la récuperer:

"Je suis ton futur !
Veux tu savoir ce qui t'arrives ?"


Silia fit non de la tête, lui disant qu'il est lui même maître de son destin, mais Ramzteïn était trop interessé pour l'écouter:


"Oui, que vas t-il m'arriver ?"


"Hin hin...Tu vas mourrir ici, c'est bête, non ?"


"Ne le crois pas !"


Etait ce vrai ou n'était ce qu'un mensonge ?Ramzteïn allait-il mourrir bêtement ici ?
Il avait vécu tant de choses, il ne pouvait pas le croire:


"Saute."

Ramzteïn fit un pas, regardant le gouffre sans fond, puis il recula jusqu'à toucher le mur, prenant de l'élan, puis après mûre réflexion, il couru, sautant vers son futur, brandissant son poing.
Son futur ne bougea pas d'un poil, Ramzteïn le frappa au visage dans un grand bruit de fracture, le futur tomba lourdement sur le sol.
Ramzteïn était au dessus du gouffre, il ne tombait pas, il sentait bien le sol, il ne volait pas...:


"Un trompe-l'oeil ?"

"Eh oui...Ça alors, je ne pensais pas que tu me frapperais, veux-tu que je te dise ?
Tu ferais mieux de tuer tout les prisonniers évadé avant de finir comme moi..."

Ramzteïn se retourna, voyant son futur disparaître devant lui, sous ses yeux ébahis.Un croassement froid vint glacer le sang des deux personnes, qui entendirent une porte s'ouvrir, dans l'inscription "Enfer" était incrusté dans la porte.

[Suite plus tard]
[Bestiaire Edité]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramzteïn El Dragon
Forçat
Ramzteïn El Dragon

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 25
Lieu : Im - Isère
Alignement : Neutre strict
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Les 7 Portes De Lamalgan   Mar 15 Jan - 22:28

Ils entrèrent.
Le spectacle n'était pas aussi fascinant que Ramzteïn aurait souhaité.
Devant eux se trouvait un mur noir recouvert de sang, dont des monstres enchaînés se débattait pour manger les deux personnes.
Le premier monstre semblait être un chien, d'une couleur rouge, il semblait aussi êtes mort depuis des années de cela, ces aboiements effrayaient Silia.
Le second ressemblait à un arbre mort, deux poupées mutilés étaient pendu sur ses branches, son sourire narguant donnait envie de le découper en morceaux.
Le troisième, et sans doute le plus effrayant de tous, ressemblait à un squelette vêtu d'une cape, une énorme obuche sortait de son ventre, pret à dévorer quiconque s'approcherais de lui.
Le chien aboya, ce qui appeura Silia encore plus, se tenant à Ramzteïn, ce qui ne déplaisait pas à ce dernier.
Puis après un long silence qui selon Ramzteïn aurait dû suivre la libération des trois démons, le squelette se mit à parler:


"A...votre...avis.Suis-je...la mort...?"


Ramzteïn haussa des épaules, regardant Silia pour lui demander si elle savait ce qu'il fallait dire, mais cette dernière ne savais rien:


"Baaahhhannng !"

"Mon ami l'arbre à raison, dépêchez vous de dire lequel d'entre nous trois se trouve être la mort !"


Ramzteïn pointa du doigt sans réflechir sur l'arbre dont le sourire s'illumina, le chien aboya et le squelette se mit à ricaner.
Aussitôt, les chaînes de l'arbre disparurent, et ce dernier se mit à courir, criant:


"Suiciiiiiide !"

Ramzteïn ne comprenait pas vraiment la situation, il brandit son poing et colla un magnifique coup de poing dans le sourire de l'arbre mort, qui par ailleurs sembla ne rien ressentir, il fit tournoyer ses poupées pour ainsi frapper Ramzteïn, qui fut aussitôt couché par sa première attaque.
Il se releva rapidement, donnat au passage un coup de pied à l'arbre qui le fit reculer, puis Silisa s'écria aussitôt:


"Je m'en souviens !
Il y a trois divinités de la mort dans notre peuple, l'arbre représente le suicide, le chien la mort naturelle et le squelette la mort méritée !"


L'arbre s'arrêta, regardant ses deux compagnons qui semblèrent désapointé, puis il couru vers eux.
Une êtrange et aveuglante lumière rouge illumina toute la salle, explosa les piliers noirs qui se trouvaitn au milieu de la pièce.
La fumée cachait une silhouette, dont deux yeux rouges se firent remarquer.La fumée s'estompa, laisser apparaître une créature démoniaque ressemblant à un ancien nécromancier, il portait quelques crânes dans une main et un bâton dont un esprit semblait apparaître et disparaître au gré de ses désirs.
La créature portait un masque d'os, et ses deux cornes transperçaient la longue cape marron:


"Haha, bien, tu es le premier à avoir découvert cela, mais moi, La Mort, ne vais pas te laisser passer comme ça.
Tu vas devoir renoncer à une chose, la seule chose que tu désire le plus au monde.
Ce joli faune."

Ramzteïn n'avait pas à réfléchir, pour lui renoncer voulait dire laisser mourrir:

"Jamais, tant pis je retourne en arrière."

"Non !C'est un blasphème !Tu es entré ici, tu dois soit y mourrir, soit elle !"

[Suite Plus Tard]
[Bestiaire Edité]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramzteïn El Dragon
Forçat
Ramzteïn El Dragon

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 25
Lieu : Im - Isère
Alignement : Neutre strict
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Les 7 Portes De Lamalgan   Mer 16 Jan - 17:22

Le trou noir.
C'est à ce moment précis que Ramzteïn ne savait pas ce qu'il faisait, il entendait des cris, des voix, des rires, mais il ne savait même plus s'il était vivant, il n'arrivait pas à réflechir.
Puis il entendit des paroles, sa propre voix, il s'entendait parler, mais il n'en avait pas la sensation.
De la neige, cela faisait un moment qu'il n'avait pas ressenti cette impression de ne plus exister, la dernière fois c'était en prison, et ce fut aussitôt suivit d'une bagarre, où son propre sang avait coulé sans qu'il ne sache pourquoi.
Il ne voulait surtout pas que cela se passe, il en avait marre, pour avait-il un trou noir ?
Puis il commença à y voir un peu mieux, il se trouvait dans une énorme salle, presque infini, au sol de nombreuses dalles vertes et blanche semblèrent bouger, puis Ramzteïn leva la tête pour s'apercevoir que La Mort n'était plus là, ni Silia, à la place se trouvait un petit garçon.
Ce dernier s'avança, regardant de travers Ramzteïn puis recula, comme appeuré:


"Je...Je rêve ?
Tu es Schizophrène ?"


Schizophrène ?Pourquoi disait-il tout cela ?Il était en parfaite santé et ce n'était sûrement pas ce gamin qui allait lui apprendre sa vie, il marcha en sa direction puis tout en lui caressant les cheveux lui ordonna de partir, que cela pouvait être dangereux de rester ici.
Le gamin sembla énervé, il enleva la main de Ramzteïn avec violence, puis il se mit à gémir:


"Je ne suis pas qu'un gamin !
Ça alors, tu as une double personnalité, un côté bon et un côté...démoniaque."


Ramzteïn ne pu même pas réflechir à ce qu'il avait entendu qu'une masse informe flotta au dessus de lui, puis petit à petit la masse prit la forme d'un samouraï portant deux épées.
Ramzteïn venait enfin de comprendre, ces moments de pertes de mémoires, elles étaient dû au fait qu'il avait deux personnalité, et donc sa deuxième personne venait de régler le problème de La Mort, mais alors...où était Silia ?
Des larmes coulèrent sur les joues Ramzteïn, traçant un chemin, puis finissant leur route par terre, éclaboussant le sol dans un grand silence...
Elle était morte, et ce n'était pas le visage satisfait de cet enfant qui allait arranger les choses.
Le samouraï frotta ses deux sabres à son armure puis couru avec le gamin droit sur Ramzteïn, ce dernier n'étant pas pret pour esquiver, n'étant pas d'humeur aussi.
Mais sans qu'il ne le fasse, son corps réagissa, il se cambra afin d'éviter l'attaque et les deux ennemis semblèrent surpris d'avoir manqué leur coups, mais ils se retournèrent rapidement pour ensuite courir encore et encore vers Ramzteïn, mais ils manquaient à chaque fois leur coups, si bien qu'au bout de 8 attaques manqués, le gamin s'arrêta, essouflé:


*Bordel, mais quand vas-tu réagir ?*

Ramzteïn venait d'entendre une voix, qui n'était ni la sienne, ni celle du gamin, ni celle du samouraï.
Il se retourna, regardant ensuite le plafond et le sol mais aucune trace de vie ni figura, si bien qu'il cru avoir entendu une voix imaginaire:


*Je suis en toi humain !*

Ramzteïn se toucha la poitrine, le gamin était toujours en train de reprendre des forces, puis il tenta de répondre à la voix:

*Peux-tu m'entendre ?*

*Bien sûr !*


*Qui es-tu ?*

La voix se tut, puis après un long moment de silence, il répondit:

*Tu ne dois pas te souvenir de ce moment, mais c'était il y a à peu près 9ans, tu venais de renter chez toi et tu as eu une impression de soulagement, si bien que ce jour tu es allé tuer ces gens, et bien c'était moi.
Quand un humain ressent de la haine pour des personnes, Satan lui-même fait appel à des démons pour les libérer et exaucer leur désirs enfouis, en l'occurence toi tu aurais voulu qu'ils meurent.*


*C'est...donc...de ta faute, tout...ça ?*


Mais il ne pu dire autre chose, la rage qu'il avait au fond de lui venait de se réveiller, tout était de la faute d'un démon, pas de lui, et le samouraï qui fonçait droit sur lui n'arrangea pas son humeur, si bien qu'il sortit la grosse artillerie, la bombe au grains.
Il l'a jeta sur le gamin, qui tenta d'esquiver mais il était trop près, si près que le sang, les organes et les os du gamin vinrent sur Ramzteïn, changeant sa peau dans un jolie teint rougeâtre.
Un bruit résonna dans la salle qui sembla rapetissir à vue d'oeil, une porte venait d'apparaître devant lui, le mur s'approchant de lui à une vitesse folle, si bien qu'il préfèra sensé de se pencher pour entrer dans la salle sans encombre.


[Suite Plus Tard]
[Bestiaire Edité]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramzteïn El Dragon
Forçat
Ramzteïn El Dragon

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 25
Lieu : Im - Isère
Alignement : Neutre strict
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Les 7 Portes De Lamalgan   Mer 23 Jan - 17:07

Devant Ramzteïn se tenait un énorme et long couloir qui ne débouchait qu'à l'horizon.Mais ce dernier n'avait plus vraiment envie de continuer, était-ce sa faute à lui ou la faute au démon que Salia soit morte ?
Mais...était-elle vraiment morte ?Elle était peut-être simplement partis, ou quelque chose comme cela, enfin c'est ce qu'aurais espéré Ramzteïn, après tout c'était bien lui qui lui avait obligé d'entrer dans la première salle.
Il marchait, lentement, la tête baissé et les idées aussi noire que le charbon dans l'ombre, ses courts cheveux rouges flamboyaient, illuminant la salle d'un doux sentiment de chaleur.Son visage blafare était éclairé par la lumière du soleil qui passait à travers des vitraux, mais plus il y pensait, plus il se disait qu'il devait continuer, ne serait-ce que pour n'avoir pas fait le chemin seul, et s'il devait mourrir, tant mieux, il pourrait retrouver Salia, si elle veut bien le revoir.
Le couloir semblait en tout cas plus court qu'il n'en avait l'air, une énorme porte en fer noire se dressait devant lui, lui montrant toute sa grandeur et sa puissance.
Mais Ramzteïn n'allait pas abandonné, il prit son knuckle qui se trouvait dans sa poche interieur de son manteau, puis le mit sur sa main droite, avant de la serrer aussi fort que possible, se saignant lui-même.
Puis d'un geste large et brutale, il brandit son poing pour fracasser la porte, qui par un énorme bruit crevant les tympans de Ramzteïn, s'écroula en poussière, de la fumée s'échappant du knuckle qui n'allait pas tenir plus longtemps.
Ramzteïn passa le seuil de la porte, enfin de ce qu'il en restait, puis observa attentivement l'inscription qui se trouvait sur le mur à côté de lui: salle 7 de Lamalgan.
Salle 7 ?Il n'avait pas fait les salles 4 et 5, comment cela pouvait être possible ?
le démon aurait-il fait les deux salles sans lui ?Qu'avait-il fait ?
Tout en se regardant les mains moitte, Ramzteïn transpirait, il begayait presque.Pourquo n'avait-il pas le contrôle total de son corps ?
Il ne pu réflechir plus longtemps, six petits yeux rouges apparu dans l'ombre total de la salle, qui d'après Ramzteïn semblait être circulaire.
Puis un long sifflements vint retentir, une petite flamme qui venait d'apparaître éclaira une petite bouche verte, garnis de crocs accérés.
Le prisonnier comprit enfin, cette petite flamme provenait d'une gueule de ce qui ne pouvait être qu'un dragon.
Il fit une roulade arrière pour éviter de justesse la obule de flamme que venait de projeter le reptile, qui après s'être reculé pour admirer son adversaire, sembla juste de brûler la salle entière.Ramzteïn ouvrit les yeux, des milliers de torches illuminaient la salle, semblait être une tour.
Mais devant lui, un énorme dragon vert à trois tête le regardait, chaque tête possédait une couronne, et le regard perfide des dragons vis-à-vis du jeune homme laissait croire qu'il n'amait pas trop cette compagnie:


"Bonjour, être humain.
Nous sommes Fenrir, Gopnic'h et Ymir Lamalgan, rois de la forêt, et tu viens de nous réveiller !
Sais-tu quelle est la punition pour cet affront, humain ?"


"Non, grand dragon, et je m'excuse d'avance, mais c'est pas parce que tu es plus grand que moi que je vais le lécher les pieds !"

Aussitôt dit, Ramzteïn couru droit sur le dragon, esquivant un coup de patte, esquivant une boule feu, mais il se prit de plein fouet un rocher que venait d'envoyer le dragon.
Ce qui était difficile, ce qu'il n'y avait aucune sortie, et aucun moyen d'approcher le dragon sans risquer de mourrir.
Après mûre réflexion, Ramzteïn, du sang ruisselant sur lui, décida de parler au démon:

*Eh !J'ai besoin de toi, aide moi et je t'accepterais !*

Une fumée noire s'échappa du sang, l'évaporant, puis la peau du jeune homme devint noire, ses cheveux prirent feu et sa vision devint rougeâte, jusqu'à qu'il ne voie pratiquement plus rien.
A partir de ce trou noir, il pouvait entendre des rires, des cris, mais aussi la voix du démon, qui cette fois-ci semblait en difficulté.
Ce sale démon allait se laisser mourrir ici ?pas question puor Ramzteïn, qui après avoir retenu son souffle, se décida à intervenir, il prit une grande respiration et cria jusqu'à en perdre la voix, le long cri de rage résonnait dans la tête du démon, qui se décida à laisser Ramzteïn prendre son corps.
ce dernier ouvrit les yeux, il voyait le dragon en jaune et rouge, mais il ne voyait que lui, le reste de la salle semblait avoir disparu.Seulement, sa vision lui semblait floue, il ne voyait pratiquement que la silhouette du dragon.
regardant ses mains, il vit que lui aussi était devenu rouge et jaune, puis la voix du démon résonna dans la tête de Ramzteïn:


*C'est une vision qui permet de voir la chaleur des corps des êtres organiques, ici tu peux voir qu'au moment où le dragon s'apprête à cracher du feu, une tâche noir dans son ventre.
Le dragon créé un vide cosmique, allant chercher la puissance du feu dans le Cratère du Dragon, un site volcaniques qu'aucun humain n'a pu voir.*


[Suite plus tard]
[Bestiaire édité]


Dernière édition par le Jeu 24 Jan - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramzteïn El Dragon
Forçat
Ramzteïn El Dragon

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 25
Lieu : Im - Isère
Alignement : Neutre strict
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Les 7 Portes De Lamalgan   Jeu 24 Jan - 19:10

C'était bien la première fois que Ramzteïn voyait de cette façon, il ne voyait surtout pas à quoi cela pouvait l'aider.
Mais ce n'était plus trop le moment de réflechir, puisqu'une énorme tâche noir apparut dans le ventre du dragon, Ramzteïn fit un bond sur le côté, et une énorme boule de feu vint éclabousser le sol, le jeune homme décida alors de courrir tout autour de la salle, attendant qu'il ne prépare une autre boule de feu.Car il venait d'appercevoir quelque chose d'interressant, en effet lorsque le dragon fait son trou noir et lorsqu'il lâche la boule de feu, il s'écoule 2secondes, et pendant ce court instant il ne peut pas bouger la tête, enfin du moins la tête qui crache le feu.
Donc, il fallait courrir tout en regardant le ventre du dragon pour voir la tâche noire, pour ensuite esquiver la boule, foncer sur le dragon tout en esquivant les deux autres têtes qui ne se laisseront pas faire, pour ensuite grimper sur le ventre du reptile grâce à ses écailles, et enfin asségner le coup fatale dans la tête du milieu.
Le dragon, qui en avait marre de tourner, fit quelques battements d'ailes afin de propulser Ramzteïn contre le mur, ce dernier étant sonné par le choc du contact entre lui et la pierre.
Après aovir recouvert ses esprits, il vit une énorme tâche noire dans le ventre du dragon, la tête du dragon de gauche s'ouvrit et le jeune prisonnier n'eu que le temps de se baisser, brûlant ainsi ses cheveux.
il resta bien une dizaine de secondes à regarder ses cheveux, en effet ils n'avaient pas prit feu puisqu'ils s'étaient changé en flammes lors de sa transformation.Petit à petit, le feu du dragon fut absorbé par la falmme des cheveux de Ramzteïn, ce dernier courant et profitant de l'occasion puor grimper sur le reptile, qui d'un coup de patte projeta Ramzteïn en l'air.
Ce dernier, immobilisé dans l'air, décida de faire une rotation verticale pour avoir la tête en bas, la gueule du dragon du milieu s'ouvrit, se pourléchant, il attendait que l'humain rentre dans son ventre.
Ramzteïn passa de la lumière des torches à l'obscurité du ventre du dragon, mais le jeune homme n'allait pas laisser gagner le reptile, il griffa les parois de l'oesophage du monstre, qui après un hurlement horrible qui rententit trois fois, une fois pour chaque tête, un énorme trou noir vint se former devant Ramzteïn, ce dernier ne pu dire mot qu'il fut emporté, le feu le fouettant de tout son être, il ne pouvait bouger, il sentait des picotements dans son corps, il avait la désagréable sensation d'être mangé de l'interieur, il avait l'impression d'avoir été transpercé par des milliers de lances, il sentait de l'eau coulé dans ses yeux, cela le brûlait horriblement, si bien qu'il décida de hurler, se griffant la peau, il se déchaînait, essayant de trouver une sortie à cet enfer, il vit au loin un trou, un trou d'où de la lumière s'échappait, avec ses mains il essayait de nager vers ce trou, il y voyait des étincelles s'envolé, mais il voyait surtout d'êtranges silhouette volé autour du trou, en y regardant de plus pret, il se demandait s'il était en enfer, jusqu'à qu'il entende un cri, le même cri que poussait le dragon de Lamalgan...


[Suite dans "Le Cratère du Dragon"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 7 Portes De Lamalgan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 7 Portes De Lamalgan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu portes bien ton nom, toi dont l'éclat illumine ma vie...
» Des Profils
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !
» Effectif PJ de l'armée de Minas Tirith - sujet HRP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres de F'len, pays d'Im :: Terres de F'len :: Forêt dense :: Sud de la forêt-
Sauter vers: