Terres de F'len, pays d'Im

Un monde à peine exploré n'attend que votre imagination pour exister...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cael Udrim

Aller en bas 
AuteurMessage
Cael Udrim
Aventurier
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 27
Lieu : Im et ses alentours
Alignement : Chaotique bon
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Cael Udrim   Mer 7 Nov - 21:13

Nom : Udrim


Prénom : Cael


Âge : 24 ans


Habitant d’Im ou habitant de F’len ? : Im


Rang social / métier : Aventurier


Description physique :

Endurcit par là vie en montagne, Cael est assez résistant. Il est de grande taille, et très musclé, la vie à la dure oblique. Il met toujours des habits de voyage, souvent unis, qu’il accompagne avec des peaux de bêtes, et des pendentifs : peau d’ours et de loup, dents et crocs en touts genre. Il attache son arc dans le dos, et des armes blanches à sa ceinture, et un couteau est mis dans sa botte en daim.
Son visage est plutôt allongé, avec les traits tirés, les yeux bleus et des cheveux châtains. Quelques cicatrices sont réparties sur son corps, confirmant l’aspect de vie à la dure.

-Equipement :
  • bottes en cuir souple
  • Pantalon en tissus, teint beige/marron
  • Chemise en tissus, couleur lin
  • Redingote couleur marron/noir
  • Deux ceintures en cuir : l'une avec un étui à poignards, et l'autre simple
  • Ceinture transversale, avec boucle à la taille faisant office de fourreau

  • Rapière en acier, faite à partir des restes d'une ancienne épée enchantée. Lame de 100cm, et cuir sur la fusée.
  • Hache simple de bucheron : un seul tranchant, manche en pin.
  • Poignards (1) : Poignard simple en acier, longueur de la lame 10cm
  • Couteau usuel : manche en bois, lame en fer de 7cm


Caractère du personnage :

Cael a un caractère calme et tranquille. En temps normal, c’est une personne chaleureuse et sympathique. Il vit sa vie à pleines dents, sans contraintes, profitant de son existence d’homme libre. N’ayant plus « d’attache » sur le monde, il est d’humeur changeante, voyageuse. Mais n’étant pas très habitués au mode de vie « de basse altitude », il peut facilement mal prendre certaines paroles, et se mettre en colère. De temps en temps, à l’évocation du passé, il tire une tête de six pieds de long. C’est un sujet plutôt houleux, qu’il aimerait bien oublier.


Talents ou aptitudes :

Cael sais se battre à l’arc court, l’épée, la hache, et les armes contondantes de type massue. Il se débrouille également plutôt bien dans le lancer de poignards. A côté de cela, par sa vie dans le grand Nord et ses dons innés, il possède une grande résistance à la magie, même s’il ne comprend pas grand-chose à cette dernière.

Ps :

-Dites moi si j’en ai fait trop (trop inventé de trucs à côté)
-Je suis pas doué pour les descriptions physiques
-Pour l’histoire, j’ai alterné des passages « récit » et d’autres plus « résumés », j’espère que ça n’a pas gêné (et j’espère que vous avez eut le courage de tout lire xD)
-Je ne suis pas présent en semaine, dont attendez vous à un peu de retard dans les rp. Je m’en excuse d’avance)
-Content d'avoir finit de rédiger, impatient de rp ! Very Happy
Désolé, l'histoire est trop grande pour un seul message. Je la met après ^^'

** Fiche Validée **


Dernière édition par Cael Udrim le Sam 26 Avr - 15:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cael Udrim
Aventurier
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 27
Lieu : Im et ses alentours
Alignement : Chaotique bon
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Mer 7 Nov - 21:15

Histoire :

Au Nord-ouest des marais, une fois ces étendues de marécages passées, la vie reprend cours. Il est là-bas des pays régis entièrement par magie. Plus précisément, parmis ceux-ci, un petit royaume du Laga. Ce domaine est régi par un système archi hiérarchisé, où certaines castes dominent les autres. La caste supérieure est celle des sorciers. En effets, ceux-ci, trônant au centre de la ville, si l’île du fleuve, règnent sans partage sur la capitale, et au-delà.
On peut croire que ce royaume vit sa vie comme un autre, mais c’est faut. Pour un détail, il est différence des autres. Ce n’est ni sa taille, ni sa puissance, ni encore son importance –celle-ci étant des moindres- mais leur lien avec le passé, et le monde de F’len.
En effet, autrefois, les habitants de Laga vivaient dans les steppes du Nord-ouest, là où les marais allaient apparaître plus tard, à cause d’un affaissement des sols. Ce peuple vivait en despotisme par rapport avec les tribus éparses des steppes, le infligeant des taxes exorbitantes en bois, nourriture et esclave, afin de sacrifier ces derniers. En effet, le culte de l’offrande de la chair est très répandue dans le royaume de Laga, même des siècles après.
La résurgence des marais a poussé les habitants de Laga a voyager vers le Nord-ouest, afin de ne pas finir englués dans les ceux-ci, où une mort certaine les y attendais. C’est donc grâce à cet événement que les principaux ponts furent coupés. Mais pas tous…

Le royaume effectuait toujours des sacrifices, des enfants principalement, qu’ils envoyaient à leur gouffre rituel, dans le monde de F’len, afin de les y précipiter et de soulager la soif de sang de leurs « dieux ». Cependant, ne pouvant plus puiser dans des tribus indigènes afin de soulager leurs divinités, le peuple de Laga envoyais certains de leurs propres enfants à la mort.

On pourrait penser que les orphelins, les enfants abandonnés, où les enfants de catin seraient ainsi envoyés, afin de débarrasser le royaume d’une future « vermine ». Mais les « dieux », où plutôt les fourbes astrologues et devins –voulant s’accaparer le pouvoir- interprétèrent les signes et les étoiles, afin que quelques enfants de sorciers soient sacrifiés, afin de réduire leur influence sur la société. On peut croire que c’est un acte de méchanceté pure de la part de la caste dite de divination, mais celle des dominants était malheureusement la plaie du royaume. Naissant avec une certaine aptitude à mieux appréhender la magie que les autres –une sorte de don- les sorciers avaient une domination quasi-naturelle sur le peuple. Les aptitudes, légèrement différentes entre les individus, allaient de la guérison, une résistance à la magie, et le fait d’utiliser la cette dernière pour tuer.
Indetrônables et indetrônés, ces maîtres opprimaient le peuple. Pour éviter un soulèvement de ce dernier, trop crédule, ils devaient se montrer conciliant avec les signes et les étoiles. Ainsi, un jeu de pouvoir s’exerçait toujours entre les deux castes dominatrices.



Cael était l’enfant d’un sorcier, un des dirigeant du royaume, et d’une putain de bas étage. Son père, friand de femme, avait la fâcheuse habitude vouloir donner des enfants à tout le monde… De plus, voulant assurer sa descendance, il reprenait ses fils doués pour la magie, et tuait leur mère une fois l’enfant sevré. Quant à sa progéniture dénuée de toute affinité pour la magie, elle passait sur le billot.

A l’âge d’un an, pas encore sevré, pour son malheur –et paradoxalement pour son futur bonheur- Cael fut décerné « martyr ». Il allait être sacrifié aux dieux, afin d’apaiser leur soif de sang. Une grande caravane, constituée de soldats et de paysans, était chargée d’assurer la traversée des marais, et les déplacement en Pays sauvage, jusqu’au gouffre rituel. Celui-ci est situé dans la Nord, où les marais, les monts et les steppes convergent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cael Udrim
Aventurier
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 27
Lieu : Im et ses alentours
Alignement : Chaotique bon
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Mer 7 Nov - 21:15

Le pouls du chasseur s’accéléra. On approchait. Tapis dans les fourrés, il sortit un appeau, et siffla pour imiter un cri d’oiseau. Quelques secondes après, d’autres réponses lui revinrent. Tout était prêt… Il resserra sa tunique, ajusta sa peau d’ours, et arma son arc de corne. Il n’y en aurait plus pour très longtemps. Les pas se faisaient de plus en plus fort, et on discernait aussi le grincement d’un essieu mal huilé. Se risquant un œil, le soldat observa quelques secondes la caravane. Celle-ci était en piteux état. Seuls quelques soldats de l’escorte étaient encore frais, le reste était soit assis sur la charrette, sois marchant à côté, essayer de s’accrocher pour soulager leurs jambes. Même les deux chevaux de bai semblaient épuisés. A l’arrière de la charrette étaient trois enfants, ligotés. La peur se lisait dans leurs yeux.

Les skaalds ne s’étaient pas trompés. Avertis par l’esprit du corbeau, ils avaient annoncés au village le passage de cette caravane depuis la dernière lune. Tout se déroulait comme ils l’avaient prévu. La caravane dépassa enfin l’arbre au tronc creux. La zone de l’embuscade. Aussitôt, on entendit un son de corne dans l’air. Le chasseur saisit la sienne, et souffla à pleins poumons. Les soldats levèrent la tête, sur leurs gardes. Après ce voyage, ils ne devaient pas échouer si près du but, s’ils ne voulaient pas attirer les foudres des dieux. Les chevaux, captant la peur de l’escorte, commencèrent à piaffer et à tirer sur leurs mors. Doucement, puis de plus en plus fort, un roulement se fit entendre. Le piège se refermait. Du haut d’une colline rocheuse, surplombant la route, un skaald apparut, et poussa un grand cri de guerre en agitant son bâton totem, avant de s’écarter pour laisser passer « le piège ». Le roulement était du à un rondin, lancé depuis les hauteurs, afin de faucher les caravanes. Pour accroître l’effet dévastateur, on l’hérissait souvent de pointes de silex, afin d’empaler les escortes malchanceuses. Au moment où le rondin tomba sur la charrette, trois chasseurs embusqués sautèrent des sapins, une hache de guerre et un bouclier à la main, et chargèrent en hurlant sur les gardes, qui reprenaient à peine leurs esprits. Le chasseur embrassa un pendentif fait d’une dent d’ours, et sortit de son buisson. Il arma son arc, et décocha une flèche empennée de plume de corbeau dans le poitrail d’un des soldats. En plus des cris de guerre, de souffrance, et des râles de mort, des hennissements déchiraient l’air. Les chevaux, terrorisés, se cabraient et faisaient des ruades, donnant des coups de sabots à tout va, menaçant de se blesser, et de détruire les armes de rechange du convoi. Si le butin était détruit, le groupe de chasse aurait perdu trois jours, et rentreraient bredouille. Il fallait intervenir. Le chasseur saisit sa masse, et, chargeant la charrette, sauta sur la tête du cheval, le faisant tomber à la renverse. Conscient que cela n’aiderait en rien le cheval à se calmer, il lui plaqua un bras sur les yeux et les oreilles. Ne percevant plus les bruits et les images du combat, la bête se calma rapidement.
Autour du chasseur, la bataille commençait déjà à s’arrêter. L’avant de l’escorte étant morte, l’arrière garde avait préféré fuir sans demander son reste. Quant aux quelques paysans accompagnants la caravane, ils avaient été tués par le rondin.

Le chasseur se releva, relâchant sa pression sur la tête du cheval. Il récupéra ce dernier par le mors, et alla l’attacher au rondin, un peu plus loin. Pas question de laisser bête du butin s’échapper. Puis il alla rejoindre ses amis, qui se congratulaient en se donnant de violentes tapes sur les épaules, et se frappant le cœur du poing.

-Quelle chasse magnifique ! Bravo à toi Tyr, si tu n’étais pas intervenu, nous aurions perdu le plupart des prises !
-Ce n’est rien Leir. Tu l’aurais fait aussi.
Les deux chasseurs se félicitèrent d’une frappe d’épaule à épaule. Un peu après, le skaald descendit de son rocher, son bâton totem à la main.
-L’esprit du Corbeau est ravi. Les Profanateurs vont rejoindre leurs maudits ancêtres.
-Les Profanateurs ? C’était donc ça la cause du courroux du Corbeau. Je ne comprends pas pourquoi après tant de générations, ils reviennent encore nous tourmenter… Tyr cracha par terre, se frappa la poitrine et leva sa massue. « Mais nous les attendons ! Qu’ils viennent, ils goûteront à la griffe de l’Ours !
-Puisse les esprits t’entendre. Ajouta le quatrième chasseur.

La fouille commença. Ne voulant pas perdre de temps, avant l’arrivée du blizzard, les chasseurs détroussèrent les soldats morts, séparant le fer de lance des hampes, prenant les épées et les couteaux, ainsi que les bourses contenant des rond brillants. Le premier cheval chargé, ils ramassèrent touts les biens contenus dans la charrette. Bien que ceux-ci soient maigres, ils leur permettraient de faire du troc dans les villes plus à l’Est, afin d’acheter des denrées introuvables dans le Grand Nord.

Soudain, l’attention de Tyr fut captée par un bruit de sanglot. Il y avait encore quelqu’un en vie, sous les décombres de la charrette ! Le chasseur souleva une planche, qu’il lança au loin. Rien. Il continua ainsi sa fouille, se guidant à l’ouie et à son odorat, amplifié par la soif de sang de l’esprit du Loup. Il remarqua un tas de planche, d’où venait le bruit étouffé de sanglot. Vu la taille de l’amoncellement, un des gamins ligotés devait être dessous. Le chasseur avança, écarta les planches d’un revers de bras, pour découvrir un bouclier parfaitement intact, agité de soubresauts. Ce gosse avait sacrément envie de vivre, au point d’avoir l’instinct de se protéger avec un bouclier, à cet âge là. Voulant le sortir de sous ce bouclier, Tyr y passa sa main, avant de pousser un léger cri rageux. Il ne rêvait pas, ce gamin venait de lui mordre le doigt ?! Et le voila qu’il détallait comme un lapin ! Se relevant rapidement, Tyr le rattrapa en quelques enjambées, et le cueillit en pleine course. Le tenant d’une main, il retourna vers ses compagnons.
-Regardez quel ourson j’ai trouvé là ! Il a le cœur d’un ours mais les jambes d’un lièvre !
-Eh bien, il est fait d’un bois bien dur pour avoir résisté au rondin ! Il serait presque aussi fort que mon fils ! lança Leir. Je l’aime déjà ! Ma femme sera ravie de la voir !
-Tout doux Leir ! répliqua Tyr. Tu sais très bien que L’Ourse n’accorde pas d’enfant à ma chère Freya. Cet enfant est un cadeau des esprits, il ira rejoindre ma famille.
-Il n’ira nulle part.
-Qu’est-ce que tu raconte Gunnar ?!
-C’est un fils de Profanateur. Il faut le saigner de suite, où il deviendra comme ses pères. Ou bien laisse le aux loups ! Mais pas d’engeance dans la tribu !
-Calme toi Gunnar. intervint le skaald. Si tu savais ce que les Profanateurs réservaient à leurs fils, tu te serais déjà coupé la langue de honte. Ces monstres les sacrifient à leurs dieux païens. Ils vont les jeter dans le gouffre de l’allonge du Croc noir. Tu sais bien que cet endroit est maudit. Cet enfant doit vivre, et profiter que les esprits lui aient donné une chance d’échapper à sa race. Tyr, tu peux garder l’enfant.
Ravi, le chasseur sortit une corne, contenant du lait de chèvre, et la porta a la bouche du l’enfant. Celui-ci but goulûment. Etonné par tant de voracité, Tyr se tourna vers le skaald.
-Gunleif, est-ce normal qu’un enfant boive tant ? Et pourquoi, si petit, a-t-il des dents dignes d’un louveteau ?
-Je n’en sais rien… Seuls les esprits sont éclairés… Mais il faut partir. Je sens que les loups vont festoyer ce soir. Vaut mieux ne pas être là quand ils commenceront leur repas… Et évitons que le blizzard nous prenne…

Les quatre chasseurs firent leurs derniers préparatifs, serrèrent bien les sangles, et suivirent le skaald, qui commençait déjà à remonter la route. Il ne leur faudrait pas plus de trois jours pour retrouver leur foyer.


Ainsi repêché d’une mort certaine, Cael passa son enfance parmis la tribu dont faisait partit Tyr, dans le Grand Nord. Celle-ci, basée sur la force et la vénération des esprits de l’Ours, du Loup et du Corbeau, était une grande famille où il faisait bon de vivre. Habitués à vivre à la dure, ces gens menaient une vie à la fois simple, mais pourvenant à tous leurs besoins. Par la chasse et le troc, ils étaient capables de jouir d’une paix durable, loin des troubles, à l’abri des montagnes. Cette paix était en partie préservée par la présence de grottes à guivre des glaces. Ces monstres, semblables à de grands vers, creusent de grands tunnels sous la surface, et en sortent pour attaquer leurs proies. Leur dangerosité viens en outre du fait qu’elles possèdent une défense naturelle contre la magie, qu’elles imprègnent là où elles frottent. C’est pourquoi la tribu jouit d’une résistance à la magie, ce qui leur vaut la crainte des sorciers.

La tribu est dirigée par les skaalds. Ceux-ci reçoivent des visions des esprits, et les interprètent. Bien que pouvant se tromper quant aux messages des animaux totems, leur place est incontestée, tant leur sagesse et leur savoir est grand. La tribu reste fidèle aux esprits, qui leur donnent les moyens de vivre dans le Grand Nord.

Cael fut rapidement intégré à la tribu. Considéré comme considéré comme quelqu’un qu’on rencontre rarement, à cause de son attachement à la vie, il commença à entretenir un lien fort avec les coutumes, et avec les esprits. Sa culture passa aussi par le rejet de son héritage. Il abandonna le nom de Udrim, qui lui était resté sur un médaillon en or. Il oublia vite sa naissance, et commença sa nouvelle vie. Celle-ci se promettait longue et heureuse, jusqu’au jour où un messager vint réveiller de mauvais souvenirs. On ne savait pas comment cet homme, bien frêle en apparence, avait pu braver les montagnes, pour venir lui délivrer un message. Message qui n’augurait rien de bon. En effet, il advenait clairement que Lotan Udrim voulait récupérer « son bien ». Cael, décidé à renier son passé, chauffa son médaillon, et marqua la peau du messager. Son père ne devrait se contenter que d’un nom, il n’aurait jamais son fils. Mais Lotan ne l’entendait pas comme ça…


La partie de chasse venait de se terminer, et il était pour Cael de rentrer. Lui et ses amis avaient pisté pendant deux jours un groupe de daims, qu’ils avaient enfin piégé dans une grotte d’ours, et abattu, prenant soin de laisser un des daims à l’occupant de la grotte. Ils revinrent, chargés de viande sur les épaules, et allèrent dans la hutte communale.
Un skaald vint à leur rencontre, pour juger si la chasse avait été bonne. Mais vu son visage, ce n’était qu’un prétexte, il était bouleversé.
-Bravo à vous, mes braves ! Vous avez ramené de quoi nous nourrir pendant au moins une semaine ! lança le skaald. Mais son teint en disait long sur son état.
-Eh bien, on dirait que tu es tombé nez à nez avec une guivre ! Tu ferais pâlir un mort !
A ce trait d’humour suivit un silence glaçant. La peur et l’anxiété des chasseurs devenait presque palpable.
-Cael, des gens t’attendent.

Celui-ci ne se fit pas prier. Il arma sa hache, et se dirigea vers la maison familiale. Ce qui inquiétait un skaald l’inquiétait forcément lui aussi. Quand il entra dans la pièce, il découvrit son père mort, une épée plantée entre les omoplates. Le sang de Cael ne fit qu’un tour. Il fonça, arme à la main, dans la seconde pièce, où un triste spectacle l’attendait. Lotan Udrim en personne était debout, un pied sur le sternum de sa mère. Deux soldats du genre pas commode, aux cous de taureau l’encadrant.
-Avance et tu verra cette chère femme que tu appelle mère mourir. Je t’espère assez sage pour prendre la bonne décision, mon fils.
-Que voulez vous de moi ?
-Tu le sais bien. Repars avec moi, et comble ma lignée. Accepte ! hurla Lotan. Son ton mielleux envolé, il montrait toute sa fureur.
-Vous ne lui ferez rien. Vous ne pouvez pas.
-Ah ? Voyez vous ça. Tu pensais que ces misérables créatures des montagnes te protégeraient de moi ? Je suis Lotan Udrim ! Pas un de ces crétins de shaman que tu écoutes tant !
Comme pour prouver ses dires, Lotan leva sa main. Le corps de Freya se contracta, et commença à devenir livide en certains endroits, mais rouges en d’autres. Son « père » était en train de la vider de son sang ! N’écoutant que son instinct, Cael saisit son couteau, qu’il lança à une vitesse fulgurante dans la gorge d’un des gardes. Lotan amplifia encore son sort, pour surpasser la résistance des guivres, alors que Cael commença à ferrailler avec le second garde. Celui-ci, n’était plus pris en surprise opposait une résistance considérable. Cael finit par triompher pas un coup hache d’une force phénoménale, qui cassa net la lame de son adversaire, avant de se ficher sans son buste. Ne pouvant pas la sortir du cadavre, Cael dégaina sa dague, dernière arme qu’il portait sur lui. Mais cinq mètres le séparaient de son père. Amplement suffisant pour lancer un sort meurtrier.
-Tu ne peux plus rien Cael. Tu t’es bien battu, mais ton sort était fixé. Tu m’accompagneras. Et pour éviter que tu me fausse compagnie, je te réserves quelques surprises.
Pour ponctuer sa phrase, il lança un éclair vers sur son fils. Le corps soudainement engourdi, celui-ci eut un mal fou à avancer sa jambe, et lever son bras.
-Tu arriver à bouger ? Bon sang, quelle audace ! Très fort !
Lotan relança un sort de paralysie sur son fils. Peine perdue. Le produit fut inverse. Cael pouvait mieux bouger son pied, comme allégé d’un poids. Une lueur de frayeur passa dans les yeux de son père, quand il vu l’échec de son troisième sort. Plus il en lançait, plus la magie réveillait le don de Cael, apparemment très focalisé sur la résistance à la magie. Voyant que ses sorts de paralysie rataient lamentablement, Lotan changea de tactique. Plus qu’à trois mètre de portée, il lança par ses doigts un feu magique. N’importe qui aurait grillé sur place, mais étrangement, la magie fut absorbée par le corps de Cael. Ce dernier, libéré de l’entrave magie, bondit, et, dans toute sa fureur, trancha le corps de son père en deux, du crâne jusqu’à l’entrejambe.

C’en était finit.

Cael passa les deux jours suivants à pleurer ses parents, et à leur offrir une sépulture digne de ce nom. Mais sa vie parmis la tribu était terminée. Il fit ses adieux à ses amis quelques jours après, et descendit des montagnes pour commencer une nouvelle vie. Sous le nom d’Udrim. En un sens, le passé avait triomphé. Mais il était également mort. Cependant les acquis restent. Puisse l’Ours guider ses pas.


Dernière édition par le Ven 14 Déc - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arceus Shaymin
Maître Mugen
avatar

Masculin Nombre de messages : 629
Age : 27
Alignement : Mort à facebook ! è_é°
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Mer 7 Nov - 23:17

Impressionnant ^^



J'admire aussi ton français. Mais... Tu n'utilises pas antidote ou autre correcteur, dis-moi ?


Enfin, vivement le début de ton RP, j'ai hâte de te lire, à la vue de ta fiche Wink

Si je devine bien, tu es un vétéran en RP... Alors, on va avoir du grand art, reste à ce que Lowelei ou Arasi valide ton personnage.

Content de découvrir qui se cachait derrière ce pseudo depuis longtemps mystérieux =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cael Udrim
Aventurier
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 27
Lieu : Im et ses alentours
Alignement : Chaotique bon
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Mer 7 Nov - 23:27

J'ai mis un peu de temps, je l'adment ^^ C'était surtout la flemme (rire)

Mais ne t'attends pas à un "grand" jeu-de-rôle, j'aime bien écrire des histoires, mais quand il s'agit d'interagir avec d'autres personnages, c'est plus si évident ^^

Et j'écris simplement mes textes sur word, avant de les copier coller sur les forums.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arceus Shaymin
Maître Mugen
avatar

Masculin Nombre de messages : 629
Age : 27
Alignement : Mort à facebook ! è_é°
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Mer 7 Nov - 23:38

Bah, l'important c'est d'avoir la fibre littéraire, et tu l'as, c'est indéniable ^^

Quel que soit le style ou la longueur, si on maîtrise la langue, le jeu est toujours rendu plus intéressant, quelle que soit la créativité de l'auteur... Ca doit être un truc psychologique =/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loweleï Dénéa
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 174
Age : 27
Lieu : Sur les routes
Alignement : Loyal bon
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Jeu 8 Nov - 19:17

Superbe histoire ! Vraiment.
A elle seule on pourrait croire le résumé d’un livre
Tu n’a pas « trop », en tout cas, moi ça me plait. Et il n’y a aucun problème pour le reste de la fiche
Est-ce qu’on valide ?
Je ne sais pas... j’hésite...
Ouais, allez, on va accepter ^^’

Il ne manque plus qu’un avatar et tu peux commencer le rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haweya.skyrock.com/
Arasi Dénéa
Reine d'Im
avatar

Féminin Nombre de messages : 394
Age : 27
Lieu : château d'Im
Alignement : Chaotique Bon
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Jeu 8 Nov - 20:44

Bienvenu, félicitation pour ta fiche, et pour la flemme d'écrire, tu es pardonné Very Happy, vu la qualité de ton travail ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Risa Aïwache
Reine de F'len
avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Age : 24
Lieu : En haut d'un arbre
Alignement : Envie d'une p'tite bière
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Ven 9 Nov - 18:51

Je lis jamais les histoires, mais je suis impressionnée pour la longueur, et à en croire les autres, tu excelles en français. (Moi, je fais pas de longs posts mais je m'applique pour le texte Razz)
Dommage que tu sois Imien >.< Je veux commencer le RPG euuuh ! Je veux un(e) F'lenois(e) TT_TT
Bienvenue, au passage XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cael Udrim
Aventurier
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 27
Lieu : Im et ses alentours
Alignement : Chaotique bon
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Sam 10 Nov - 20:10

Arceus Shaymin a écrit:
Bah, l'important c'est d'avoir la fibre littéraire, et tu l'as, c'est indéniable ^^

C'est bien pour ça que je fais S xD

Citation :
Je veux commencer le RPG euuuh ! Je veux un(e) F'lenois(e) TT_TT

Une ambassage f'lénoise à Im ?

ps . pour l'avatar, je cherche toujours, mais bon, comme c'est manga forcé, c'est plus dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loweleï Dénéa
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 174
Age : 27
Lieu : Sur les routes
Alignement : Loyal bon
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Lun 12 Nov - 14:26

et oui, les mangas ce sont les images les plus belles, alors faut faire avec Twisted Evil

mais je suis certaine que tu vas trouver, au pire, il y a une jolie gallerie ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haweya.skyrock.com/
Loweleï Dénéa
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 174
Age : 27
Lieu : Sur les routes
Alignement : Loyal bon
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Dim 18 Nov - 23:23

Je me permet une exception pour le double post

Pour dire déjà : belle personalisation de l'avatar
et que la fiche est enfin validée ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haweya.skyrock.com/
Arceus Shaymin
Maître Mugen
avatar

Masculin Nombre de messages : 629
Age : 27
Alignement : Mort à facebook ! è_é°
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Dim 18 Nov - 23:39

Photofiltre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cael Udrim
Aventurier
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 27
Lieu : Im et ses alentours
Alignement : Chaotique bon
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Cael Udrim   Dim 18 Nov - 23:54

Bien vu Arceus, c'est juste un masque photofiltre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cael Udrim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cael Udrim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cael, Korch, Eldrich]Leçon n°1 : comment faire un miracle ?
» Cael Joy
» Aileen - Cael.
» Les rps de Cael
» Cael - Léonidas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres de F'len, pays d'Im :: Administration du forum :: Présentations-
Sauter vers: