Terres de F'len, pays d'Im

Un monde à peine exploré n'attend que votre imagination pour exister...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Atrabonctou, le village Satyre

Aller en bas 
AuteurMessage
Quetza Donoval

avatar

Masculin Nombre de messages : 11
Age : 25
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: L'Atrabonctou, le village Satyre   Lun 19 Mai - 10:43

Quetza avait fini par suivre la course effrénée des deux frères, ils s'étaient arrêtés à la lisière après avoir entendu une énorme explosion, puis ils partirent au sein-même de la forêt, d'où ils se perdirent.
Ils allaient au hasard, cherchant le moindre indice qui pourrait leur montrer le chemin, tel de la mousse sur les arbres ou la direction du vent, rien n'y fit.
Quetza, essoufflé, se pencha vers une petite rivière pour ne serais-ce que se rincer le gosier, puis se nettoyant la bouche avec sa manche, il demanda:


-Bon, où va t-on ?

-Pfffff, je sais pas moi je suis perdu, essayons par là !

Ce n'était peut-être pas un très bon choix, ils marchèrent longtemps, ils en perdirent même la notion du temps, Quetza devenait fou, Heltzin commençait à entendre des bruits qui n'existaient pas et Kenine ne cessait de regarder le soleil, se demandant combien de fois il l'avais vu se coucher.
Un craquement de bois se fit entendre, Quetza se retourna, une espèce d'homme-bélier portant une lance apparu derrière les fourrés, ses yeux rouge flamboyant hypnotisait les prisonniers, pis d'une voix rauque il demanda:


-Qui êtes vous ?


-Nous...nous sommes des humains, presque comme toi...


-Je suis un Satyre, pourquoi êtes vous ici ?


-Bah, on essaie d'atteindre la lisière de la forêt mon brave.


-Vous en êtes loin, où allez-vous ?


-Bah on voudrait bien sortir de cette forêt comme on vous l'a expliqué.


Le Satyre prit une espèce de cor et souffla dedans, un énorme son grave vint briser les tympans des trois prisonniers, puis une horde de Satyre apparut tout autour des trois jeunes gens, la lance prête à les embrocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quetza Donoval

avatar

Masculin Nombre de messages : 11
Age : 25
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L'Atrabonctou, le village Satyre   Mar 20 Mai - 16:50

-Suivez-nous !

Rien que le son de leur voix roque en disait long sur leurs comportement et leurs caractères, ils ne sont pas sympa.
Quetza tapota ses vêtements, c'était un signe que Heltzin et Kenine ne manquèrent pas de remarquer, il allait se passer quelque chose, et ce n'était pas un bal.
Les jeunes prisonniers auraient tout fait pour s'en sortir, après tout ils venaient juste de s'échapper, pourquoi devraient-ils mourir bêtement ici ?
Les Satyres accompagnaient les trois prisonniers dans leur village, c'était une sorte de gouffre géant d'où sortait des arbres gigantesques, sur ces derniers des maisons étaient bâtis, c'était bien beau mais ce n'était pas ce que Quetza regarda en premier.
ce qui le frappa, c'était tout d'abord la lance d'un Satyre pour le faire agenouiller, puis ce fut ensuite le peu de Satyre habitant dans cet endroit, ils devaient être une trentaine, et encore !
Un énorme Satyre se présenta à eux, il portait une énorme faux et sa barbe longue et blanche était sans doute un signe de virilité, c'était sûrement le chef.
Le chef caressa sa barbe, puis d'une voix bien plus suave que ses soldats, mais d'un ton grave quand même, il commença:

-Humains, vous vous trouvez dans un village Satyre, vous n'en aviez aucunement le droit d'y pénétrer !

-Sauf votre respect, ce sont vos soldats qui nous y ont emmenés !

-FERME LA !
Vous allez êtres condamné à mort pour cet outrance.


Quetza s'énervait de plus en plus, cela se voyait bien car il se griffait la peau, ses dents se serraient, grinçant, et ses yeux se fixèrent sur le chef, on aurait même pu dire que sa pupille se dilatait, mais il n'en était rien.
Le jeune homme poussa alors un cri monstrueux, le genre de cri impressionnant qui vous glace le sang, le chef resta calme, mais il semblait s'interroger quand même.
Soudain, il comprit, mais il n'eut à peine le temps de donner l'alerte que Quetza lui sauta à la gorge, heureusement que les Satyres sont réputé pour être rapide, l'un d'eux s'interposa et renvoya le jeune prisonnier sur ces deux compères avec une force incroyable, mais Quetza n'avait pas vraiment dit son dernier mot, il se releva aussitôt.
Deux Satyres se précipitèrent sur eux, mais c'était trop tard, Quetza avait déjà commencé sa folie, il se baissa alors pour ensuite donner un coup de pied dans le genou d'un Satyre et un coup de poing dans le ventre du deuxième, il ne s'en relevèrent pas:

-Ymir, Mjolnir, Heindufir, Fafnir, faites attention, c'est un Lycanthrope !

Contrairement aux apparences et aux légendes, la Lycanthropie ne fais pas changer la malade en loup, c'est une maladie qui touche le cerveau, et le malade a tellement mal qu'il croit être un loup, et d'ailleurs c'est d'autant dangereux que Quetza ne distingue pas ses amis de ses ennemis, c'est pourquoi Heltzin et Kenine partirent, ils étaient raisonnable eux, ou peut-être lâche.
Mjolnir couru droit sur Quetza, la lance à la main, mais ce dernier fit un pas sur le côté et profita de l'élan du jeune Satyre pour lui coller un coup de poing dans la tempe, ce dernier tourna quelques secondes, déboussolés, puis tomba raide mort, du sang coulant de ses yeux.
Heindufir, vert de rage, contourna avec Fafnir le jeune prisonnier, scrutant la moindre occasion pour venir le tuer, mais Quetza avait bien vu dans leur jeu, il se baissa, et à quatre pattes il attendait son adversaire, qui fut en toute logique celui de derrières, mauvaise idée pour Fafnir, son épée n'était pas assez coupante et Quetza fit une roulade sur le côté avant de bondir de toute ses forces sur le Satyre et ainsi lui mordre le cou, il n'en restait plus grand chose.
Heindufir se rua sur Quetza qui eut à peine le temps de cracher la viande qu'il avait arrachée, il sauta, passant au dessus de l'animal, puis tout en retombant sur le sol, il fit une rotation horizontale, cassant les rotules du jeune Satyre qui tomba, les larmes aux yeux.
il ne restait plus que Ymir, mais ce dernier n'avait pas bougé depuis le début du massacre, il semblait plus posé et avoir plus d'expérience dans le domaine, devant lui se trouvait Quetza, fou de rage, et ce dernier n'attendit pas de ramasser l'épée qui gisait au sol et de courir vers Ymir.
Ce dernier fit un salto arrière, passant étrangement dessus Quetza, puis il sortit une petite faux, et d'un geste élégant il trancha la main de Quetza.
Ce dernier lâcha l'épée par réflexe, puis il hurla, d'un long et interminable cri qui plongea la forêt dans le silence total.
Quetza se retourna, la bave à la bouche, ce qu'il vit failli le faire pleurer.
En effet, Heltzin et Kenine n'étaient pas partit, ils étaient là, et ils avaient tué ce Ymir, sans oublier le chef dont le sang giclait par la gorge.
A ce moment là Quetza redevint normal, bien qu'il perdait abondamment du sang, il ne montrait pas sa douleur, il s'approcha des deux frères qui reculèrent avant de s'engouffrer dans la forêt.
Mais...que se passait-il ? Le jeune F'lenois n'arrivait même plus à marcher, pourquoi Heltzin et Kenine étaient partit ?
Il tomba sur le sol, décidant de se reposer et commençant à comprendre le fait que les deux frères l'ai abandonné...après tout c'est un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Atrabonctou, le village Satyre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï[accepté]
» [Nouvelles Règles] Archer Satyre
» Village Hentaï
» Sire Sylvestre Cornu - Satyre
» Village d'âme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres de F'len, pays d'Im :: Terres de F'len :: Forêt dense :: Sud de la forêt-
Sauter vers: